L’obligation d’emploi des travailleurs handicapés

 

Les personnes en situation de handicap bénéficient de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés (OETH). L’OETH concerne toutes les entreprises d’au moins 20 salariés : elles doivent compter 6% de travailleurs handicapés dans leurs effectifs. Depuis la loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » toutes les entreprises, y compris celles comptant moins de 20 salariés, déclareront leur effort en faveur de l’emploi des personnes handicapées.

De plus, la loi prévoit deux principes concernant l’emploi des personnes en situation de handicap :

La non-discrimination

  • Les travailleurs handicapés doivent bénéficier du même traitement que tout autre salarié;
  • L’employeur doit repérer les difficultés auxquelles les travailleurs handicapés sont confrontés et proposer des solutions pour compenser le handicap

Le droit à la compensation

  • des aménagements techniques (comme la mise à disposition de logiciels ou d’équipements adaptés);
  • des aménagements organisationnels (des horaires adaptés, par exemple);
  • un accompagnement humain (un interprète en langue des signes, par exemple).

En savoir plus sur les droits des travailleurs handicapés

Les bénéficiaires de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés

  • Les travailleurs ayant la Reconnaissance de la Qualité de Travailleurs Handicapés (RQTH) attribuée par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées
  • Les victimes d’accidents du travail ou de maladies professionnelles ayant entraîné une incapacité permanente au moins égale à 10 % et titulaires d’une rente attribuée au titre du régime général de Sécurité sociale ou de tout autre régime de protection sociale obligatoire
  • Les titulaires d’une pension d’invalidité
  • Les personnes mentionnées aux articles L.394, L.395 et L.396 du code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de la guerre
  • Les titulaires d’une allocation ou d’une rente d’invalidité
  • Les titulaires de la carte d’invalidité
  • Les titulaires de l’allocation aux adultes handicapés (AAH)

Plus généralement, les catégories de bénéficiaires de l’obligation d’emploi sont listées aux articles L.5212-13, L.5212-15 et L.328-3 maintenu du code du travail.

Dans les fonctions publiques, il existe trois catégories supplémentaires de bénéficiaires de l’OETH : les agents bénéficiant d’une allocation temporaire d’invalidité, les agents reclassés et les titulaires d’un emploi réservé.

Le Guide Interactif du Maintien dans l’Emploi dans les Hauts-de-France

Guide grand public présentant les outils et les contacts pouvant apporter une aide aux travailleurs, aux employeurs et à leurs représentants face à une situation de maintien dans l’emploi. Accéder au Guide (en construction)

Le Ministère du Travail a également publié une cartographie du maintien dans l’emploi pour détailler les outils mobilisables et le rôle des acteurs du maintien en emploi à chaque étape du parcours, quel que soit le statut de la personne. Voir la cartographie

En savoir plus

Comment se former en emploi ?

  • Le Conseil en Evolution Professionnelle

    Le Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) est un dispositif d’accompagnement gratuit et personnalisé qui permet à toute personne de préciser son projet professionnel.

    En savoir plus
  • Le Plan de Développement des Compétences

    Le Plan de Développement des Compétences (PDC) remplace le plan de formation et recense l’ensemble des actions de formation mises en place par l’employeur pour ses salariés.

    En savoir plus
  • La Reconversion ou Promotion par l'Alternance (PRO-A)

    La reconversion ou promotion par l’alternance (Pro-A) s’adresse aux salariés en CDI, en CDD et en contrat unique d’insertion (CUI) à durée indéterminée. Elle leur permet de changer de métier ou de profession, ou de bénéficier d’une promotion sociale ou professionnelle via la formation en alternance.

    En savoir plus
  • Le Compte Personnel de Formation

    Le Compte personnel de formation (CPF) permet à toute personne active, dès son entrée sur le marché du travail et jusqu’à la date à laquelle elle fait valoir l’ensemble de ses droits à la retraite, d’acquérir des droits à la formation.

    En savoir plus